Oser Rêver

Projet de sculpture Osez Rêver

Ce projet a été devoilé aux Olyimpiades culturelles a Vancouver en Févirer 2010, sur le site de la place de la Francophonie.

Ce projet est né du désir de l’artiste de communiquer intimement avec autrui certains aspects de notre humanité commune.  À travers la fabrication et l’exposition de deuxsculptures, Patricia Lortie-Sparks explore les rêves et les peurs d’individus qui ont accepté de les partager avec nous en répondant aux deux questions suivantes :

Sculpture #1 : Quels sont vos rêves ou aspirations?

Sculpture #2 : Qu’est-ce qui vous empêche de réaliser vos rêves? Ou, qu’avez-vous surmonté pour réaliser vos rêves?

La première sculpture fait honneur aux rêves, petits et grands, des humains. Cette œuvre est une main ouverte en bronze, offrant une série de rubans en fer forgé qui s’élèvent comme des flammes.  Sur ces rubans sont écrits (en français et en anglais) une collection de rêves de Canadiens.  La main ouverte symbolise l’expression de ces rêves, que trop souvent nous gardons enfouis. Par cet acte d’ouverture, nous nous donnons la permission d’exprimer nos rêves et d’accueillir ceux d’autrui.

La seconde sculpture met l’emphase sur lesobstacles, les peurs, les habitudes ou les situations de vie qui entravent la réalisation des rêves. Cette œuvre est une main fermée en bronze, qui s’empare d’une série d’objets en verre.  Ces objets représentent quelques-uns desobstacles identifiés par les Canadiens.  Ainsi fermée, la main refuse de s’ouvrir aux possibilités qui s’offrent à elle.

Exposition aux Jeux Olympiques de Vancouver.

Les oeuvres ont été dévoilées  en Février 2010 sur le site de la PLace de la Francophonie, Vancouver, BC, une branche des olympiades culturelle.

L’artiste a pue vérifier l’impact réel des deux sculptures sur le public et est  ravie du résultat.  Les gens s’identifie aux œuvres et s’ouvre a l’artiste.  Elle garde en mémoire plusieurs conversations intimes avec des gens dont elle  ne connaitra jamais le nom.  Des étrangés qui reconnaissent dans ce projet notre humanitée commune  et l’effort requis pour devenir la personne que nous voulons être  malgré s nos vie bien remplies et nos habitudes bien installées .

Exemples de réponses reçue:

Femme, 40 à 50 ans:

Question 1  Je veux honorer les résolutions que je prends pour moi-même.

Question 2  Je suis obsédée par la nourriture et cela cause des problèmes dans ma vie.

Femme 30-40 ans

 Question 1  Je rêve de mettre à l’oeuvre toutes les idées créatives qui m’habitent, de les voir prendre forme et vie. Je rêve de créer, de m’exprimer, avec des gens, pour des gens. Je rêve de découvertes, d’apprentissages, et d’expériences authentiques, dans des lieux uniques et multiples. Créer, aimer, apprendre, voyager.

Question 2  Il s’agit d’être soi-même, toujours vrai, il s’agit d’être TOUT AMOUR. Sans ego, sans jalousie, sans désir de plaire à tout prix, sans la peur de l’échec, sans la paresse et le confort du statu quo.

Femme, 30-40 ans

Question 1  Je veux vivre dans une maison proche de la nature.  Je etre une sculteure.

Question 2  La peur de l’inconnue.

Homme, 60 à 70 ans,

Question 1  Je veux laisser aller ce besoin d’être toujours occupé et me sentir calme et confiant.

Question 2  Je n’ai jamais appris à relaxer, je suis toujours en état de stress.

Femme, 40 à 50 ans,

Question 1  Je veux accueillir les défis de ma vie avec confiance, amour et passion.

Question 2  Je prends toujours la voie facile, je n’apprends rien de nouveau et j’ai peur d’être jugée par les autres.

Homme, 40 à 50 ans,

Question 1 être confortable avec qui je suis.  Ressentir une paix intérieure et être satisfait de ma vie.

Question 2  Anxiété face à la vie de tous les jours.  Un inconfort profond en moi.  Une estime de moi endommagée.  Une peur du succès et du bonheur.

Homme, 40 à 50 ans,

Question 1  Je veux me réveiller chaque matin heureux d’être en vie, de faire face aux défis de la journée et me sentir valable.

Question 2  Je doute de moi, je m’autocritique et ne suis jamais satisfait de ce que j’accomplis.  ,

Femme, 40 à 50 ans,

Question 1  Je veux pardonner et aimer les autres sans retenue.  Je veux essayer de rendre ce monde meilleur pour nous tous.  Je veux que notre pays soit un bon exemple pour le reste du monde.

Question 2  Blessures du passé et mauvaises expériences qui me hantent.

Femme, 20 à 30 ans,

Question 1  Je veux un environnement propre et pur pour nous tous.  Je souhaite que les gens puissent sourire et ne pas souffrir.

Question 2  Des souffrances du passé et un attachement trop prononcé aux choses matérielles.

Femme, 10 à 20 ans

Question 1  Je veux être une bonne personne, meilleure que ce que je suis maintenant.

Question 2  Je suis trop influencée par l’opinion des autres et attachée aux choses matérielles.

Homme 40-50

Question 1  Je rêve d’être libre de toutes contraintes financières ou autres.  D’utiliser cette liberté pour aider les gens qui ont besoin du genre de service que je peux rendre.  D’utiliser cette liberté pour tisser des liens entres les cultures et de répandre l’amour.

Question 2 En gros ce sont les moyens financiers qui m’empêchent toujours de réaliser ce rêve de liberté et de don de soi, de son expertise et du coeur. Les peurs sont celles qui feraient que ce rêve soit d’avantage une illusion, un phantasme qui relève d’avantage de mon imagination que d’une réalité atteignable. Je sais que tout cela est faux et je ferai bientôt le saut vers cette nouvelle vie, remplie d’aventures et d’amour.

Femme 30-40

Question 1  Avoir des rêves est une chose mais les partager en est une autre… Je n’ai pas de rêve précis puisque j’ai la chance d’avoir un mari qui me supporte, d’être en santé grâce à notre système public, de vivre dans un environnement propice à la création et au bien-être.  Je peux donc dire que mes besoins personnels sont comblés ce qui me pousse à réfléchir au reste du monde et de rêver à: de l’eau potable pour tout le monde entier, trois repas sur la table de tous à chaque jour, et une planète qui se régénère grâce à tous nos efforts pour la sauver… après tout on peut bien se permettre de rêver!

Question 2 Le monde entier et surtout l’Occident a besoin de changer sa vision du monde… et ce n’est pas sur le point d’arriver. Le phénomène ‘Pas dans ma cour’ est beaucoup trop présent dans le monde des riches pour penser au reste de la planète et ce qu’on y fait.